FAQ#1 FAUT IL LAISSER LA FILTRATION L’HIVER?

Voici la première Frequently Asked Question, ou question la plus fréquemment posée en français dans le texte! Première d’une longue série…

Et oui, c’est la grande question du jour, car l’hiver approche, on le sent, la rentrée est faite, halloween ne va pas tarder et on y sera!

On est d’accord plus vous lisez d’articles sur le net, plus vous hésitez, personne n’est d’accord. Bref c’est bien compliqué.

Pour commencer, expliquons l’intérêt de conserver une filtration en fonctionnement l’hiver.

Les fameuses bonnes bactéries.

Le filtre du bassin n’est autre qu’une mini station d’épuration. Son rôle est de rendre l’eau saine pour vos poissons en utilisant des bactéries nitrifiantes qui dégradent l’ammoniaque et les nitrites toxiques en nitrates.

Quand les températures baissent, les bactéries sont moins actives, mais elles sont là, elles travaillent (jusqu’à 5°C). Alors vous allez me dire que vous ne nourrissez pas l’hiver, et que etc etc. D’accord, donc peu de déjections à gérer pour le filtre, certes. Mais vos poissons ne cessent pas de respirer et continuent à excréteur de l’ammoniaque. De plus malgré tous vos bons soins, il doit bien rester un peu de matière organique par-ci par-là. Et là, mon filtre entre en jeu! Il fait son office et permet de conserver une eau saine.

Songeons maintenant au printemps. Si mon filtre a fonctionné tout l’hiver, il dispose d’un cheptel de bactéries prêtes à digérer dès les premières remontées en température (on se souvient, elles travaillent à partir de 5°C). Par conséquent vous allez pouvoir commencer à nourrir assez tôt sans risquer une pollution.

En résumé:

intérêt n°1: une eau saine même à basse température

intérêt n°2: un redémarrage rapide au printemps

Vous avez passé toute la belle saison à entretenir votre filtration, à la bichonner, à rajouter ces fameuses bonnes bactéries pour obtenir une efficacité maximum. C’est du travail, c’est un coût. Pourquoi tout balayer en novembre?

Eau qui roule n’amasse pas glace

Jusque là, tout paraît simple. Néanmoins, il faut agir avec prudence. Et oui, l’hiver il fait froid, et votre hantise est que tout ça se mette à geler, à éclater, à…

Donc il falloir un minimum de précautions.

Partons du concept qu’une eau qui circule ne gèle pas. Il faut néanmoins qu’elle bouge suffisamment… Pour les petits bassins, avec des pompes à petits débits, je suis tentée de dire que le risque est grand lors des périodes de grands froids. Pour des débits au delà de 5 ou 6m³/h, c’est plus confortable.

La prudence veut que l’on isole sa filtration, que l’on protège les tuyaux et que, si possible, on couvre le bassin pour conserver les calories et garder une eau la plus « chaude » possible.

Et on surveille quand Mme Météo annonce de fortes gelées sur une longue période.

Finalement, on fait quoi?

Vous vouliez une réponse? Je ne peux vous donner que mon avis. C’est votre bassin, c’est votre choix. Il y a beaucoup d’intérêt à maintenir la filtration opérationnelle l’hiver. Mais si vous n’êtes pas convaincu, si techniquement c’est compliqué, si vous avez peur du gel… Faites au mieux.

Vous n’arrivez pas à vous décider?

Passer en boutique, on en discute 😏

Author: Liloo

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *