KOI MONOCHROMES

Peut être un peu moins prisés que les autres les koi monochromes sont pourtant de très beaux nishikigoi qui rendent le bassin attrayant.

On pourra les classer en deux groupes selon qu’ils sont métalliques ou non.

Les mujimono

Les nishikigoi avec une seule couleur (muji est équivalent à un), non métallique vont se décliner sous de nombreuses nuances. Shiromuji blanc, kigoi jaune, akamuji rouge, benigoi rouge orangé, soragoi gris bleuté, chagoi thé, karashigoi moutarde, midorigoi ton verdâtre, karasugoi noir. Ils peuvent être wagoi, c’est à dire avec écailles « classiques », doitsu c’est à dire sans écailles ou ginrin, avec des écailles brillantes, « diamant ». On incluera dans ce groupe des koi plus particuliers tels les matsuba (le matsubamon est un motif, une réticulation noire sur les écailles qui donne un aspect pomme de pin au poisson) non métalliques aka matsuba et ki matsuba et leurs équivalent doitsu.

Les hikari mujimono

Hikari signifie métallique. Ce sont donc des carpes monochromes mais avec des reflets métalliques. Ces koi auront souvent la dénomination ogon associée à la couleur. Platinum Ogon pour le blanc, yamabuki Ogon pour le jaune, Orenji ogon pour le orange, mukashi ogon, bronze. Ils se déclineront également en version ginrin ou doitsu. L’aspect métallique, luisant, un peu nacré sera particulièrement visible sur la tête. Les kin et gin matsuba pourront être également associé à ce groupe.

Finalement la monochromie n’est pas si triste que ça!

Author: Liloo

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.