FAQ#2: PUIS-JE METTRE DES ESTURGEONS DANS MON BASSIN?

La question récurrente du moment.

Il est vrai que sont look « jurassique » et sa taille impressionnante tendent à séduire les propriétaires de bassin.

La vrai question devrait être cet espèce est-elle adaptée à la vie en bassin?

DESCRIPTION

L’esturgeon est un poissons osseux. Certaines espèces sont capables d’atteindre six ou sept mètres de longueur. C’est un poisson commun dans l’hémisphère nord en Amérique du Nord, en Europe et en Asie du Nord et centrale.

De nombreuses variétés existent, pas moins de 26, mais au regard de la taille imposante de certains, il est clair qu’ils sont impossibles à maintenir en bassin. Voici quelques un des plus petits et déjà leur taille adulte ne laisse pas indifférent:

  1. Le stellatus: longueur jusqu’à 2,20 m
  2. Le baeri, esturgeon de Sibérie: longueur jusqu’à 2,10m
  3. Le sterlet: longueur jusqu’à 1,20 m
  4. L’esturgeon diamant: longueur jusqu’à 1,20 m

Leur peau dure et osseuse, leurs écailles disparates, leur corps allongé, leur bouche ventrale, leurs barbillons frangés et leur museau pointu le rendent aisément reconnaissable.

MODE DE VIE

Dans leur habitat, les esturgeons vivent plutôt au fond de l’eau, où ils vont pouvoir se nourrir de petits crustacés, de vers, de larves d’insectes et de mollusques. Certaines espèces se nourrissent également de proies plus grosses, comme les poissons.

Les esturgeons, bien que la plupart vivent en milieu marin, se reproduisent en eau douce. Ce sont des poissons migrateurs. Le stérilet quant à lui vit exclusivement en eau douce.

Ce sont des poissons très actifs, nageurs lents mais toujours en mouvement. Maladroit, ils n’ont pas la capacité de reculer. Le fait de bouger constamment leur permet de s’oxygéner, ce qui leur est difficile à l’arrêt.

Comme pour toute espèce l’espérance de vie dépend de divers éléments et va varier d’une espèce à l’autre. Si certains peuvent atteindre 150ans, d’autres n’iront pas au delà de 25ans, ce qui est déjà considérable pour un poisson. C’est le cas du sterlet par exemple.

BESOINS

Au regard de leur taille potentielle à l’âge adulte, si l’on ne veut pas que le poisson fasse du nanisme, il va être indispensable de fournir aux esturgeons un espace considérable. En règle générale, on compte environ 5 à 10 fois la longueur du poisson à taille adulte pour la longueur/largeur du bassin. Globalement, 6 à 10m par 6 à 10m, avec une profondeur minimale à environ 1.30m, ce qui représente grossièrement un minimum de 50m³ pour une surface de 40m².

Pour évoluer à leur aise, les esturgeons apprécient des eaux courantes, brassées, il sera donc conseillé de supplémenter le bassin d’une pompe avec un débit conséquent pour le mouvement.

Poisson d’eau froide s’il en est, l’esturgeon affectionnera des eaux plutôt fraîches, avec un maximum à 20°C. L’eau bien évidemment devra être parfaitement filtrer et très riche en oxygène.

Son museau étant particulièrement sensible, on évitera le sable, les cailloux… Et côté plantes, le risque de le voir se coincer dans les tiges ou les pots invite à ne pas en installer, l’esturgeon ne sachant pas s’oxygéner à l’arrêt. La lutte contre les algues filamenteuses sera, à ce titre, un combat important pour la survie de ces espèces.

Concernant l’alimentation, les esturgeons sont des poissons carnivores qui se nourrissent sur le fond, il leur faut donc une alimentation spécifique, particulièrement protéinée, odorante, de bonne qualité et coulante. Pensez que l’esturgeon est plutôt lent, s’il y a compétition alimentaire avec d’autres poissons, votre esturgeon n’aura pas sa part de nourriture. Pour ce qui est des très jeunes esturgeons, moins de 20/25cm, ils sont particulièrement fragiles et doivent manger toutes les 3 heures au risque de ne pas s’alimenter suffisamment, les fragilisant davantage. Par ailleurs, l’esturgeon s’alimente également en hiver du fait de son activité continue et de sa capacité à digérer même a basse température. Par conséquent, la cohabitation avec des koi complexifie le problème. D’autre part, qui dit alimentation hivernale dit pollution de l’eau alors que la filtration fonctionne au ralenti. Contrôle des paramètres, maîtrise des polluants et renouvellements d’eau seront essentiels à une vie confortable pour vos esturgeons.

CONCLUSION

Pour résumer, un bassin pour esturgeon devrait avoir les caractéristiques suivantes:

  1. Au moins 50m³/ 40m² de superficie
  2. Une excellente filtration 365j/an
  3. Une eau vive
  4. Une forte oxygénation
  5. Pas de plantes/cailloux/sable
  6. Pas d’algue filamenteuse
  7. Pas de poissons qui entreraient en compétition alimentaire avec les esturgeons

Autrement dit l’idéal pour maintenir des esturgeons serait un très grand bassin uniquement dédié à ce poisson.

Si vous ne pouvez pas réunir ces conditions de vie, il est raisonnable de ne pas opter pour cette espèce.

Bien sûr, d’aucuns diront qu’ils en ont dans des bassins de taille moyenne, avec des koi, qu’ils ne nourrissent pas l’hiver… Et j’en passe. Pour autant, cela ne veut pas dire que c’est un exemple à suivre. Ce qui est fait est fait, ceux qui sont dans cette situation ont probablement été mal conseillés, et ils doivent maintenant faire avec. Lorsqu’il s’agit d’un projet, il est encore temps de ne pas faire d’erreur, et en tout cas de faire des choix en connaissance de cause.

A l’heure où le bien être animal est devenu un élément essentiel de réflexion, soyez avisé et agissez en conscience.

Author: Liloo

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *